Powered by Bravenet Bravenet Blog

Subscribe to Journal

26/1/08

10:25

La demi-toast de Pitou

This one is only in French. Sorry. Stay tuned

Je lis régulièrement le blogue de mon amie Nancy, ex-collègue de travail, agronome, coopérante internationale, boxeuse , voyageuse, etc... depuis qu'elle l'a inauguré durant son voyage en Inde. D'où le nom du blogue : Nance-in-Asia. Elle y raconte aujourd'hui une anecdote racontée par son ami Marc-André L., agriculteur producteur laitier, que je connais peut-être, qui sait...

Toujours est-il que cette anecdote mérite d'être publiée selon moi. Et comme nancy l'a reprise sur son blogue sans donner le lien vers celui de Marc-André L. (s'il en a un), je me permets à mon tour de la copier en lui donnant tout le crédit.

Je me permettrai toutefois d'ajouter un élément visuel pertinent à la fin

 

'' Faits divers. Hier, le vétérinaire est venu pour tailler les sabots de mes vaches. Journée habituellement remplie de bonheur à tirer les vaches après. C'est aussi synonyme de jour de festin pour mon chien. Il se régale des ""chips'' fraîches de sabot. Mais hier ne fut pas une journée comme les autres.
 
Mon chien est une femelle, mix de golden et de labrador, presque blanche en hiver. Elle a une patte croche depuis trois ou quatre ans, ce qui l'a amenée à rencontrer le vrai vétérinaire pour chien pour l'unique fois dans sa vie. Moment traumatisant pour le vétérinaire et sa réceptioniste, mais ça c'est une autre histoire.
 
Donc, on faisait des pattes à la chaîne comme d'habitude. Mon chien mangeait ses chips. Mais voilà, après la quatre ou cinquième vache, elle est allée de coucher dans son coin. Sa journée était finie.
 
Je me suis alors rappelé mon grand-père. Comme tous les sages, il parle peu, c'est de famille, et que pour de sages paroles. Ça aussi c'est de famille. Au jour de l'an, il nous a dit de ne pas s'inquiéter pour lui, qu'il allait bien, même de mieux en mieux. Il habite toujours sa maison. Il nous a dit, qu'avant d'aller au foyer, il lui fallait atteindre l'étape de la demi-toast. Ce moment dans la vie où une demi-toast suffit pour le déjeuner, et que l'on a la sagesse de remettre l'autre moitié dans le sac.
 
Hier, j'ai compris que mon chien, qui s'appelle Pitou, qui a 14 ans, avait atteint l'étape de la demi-toast. Même devant les tentations les plus fortes, il faut parfois s'écouter, et s'arrêter s'il le faut. Mon chien a compris qu'il aura encore l'occassion de manger des chips, rien ne sert d'abuser.''

 


4 message(s).

There are no comments to this entry.

Post New Comment

No Smilies More Smilies »